Développement front-end / back-end / full-stack : définitions & différences

le 2 novembre 2020 0 commentaire Publié par
Website-refonte

Un projet de conception digitale implique un développement front-end et back-end. Ces termes ne vous sont pas encore familiers ? Nous vous présentons leur signification, et vous aidons à identifier les différences et les rôles complémentaires de ces deux types de développement web.

Le front-end : travailler sur ce qui est visible

Le développeur front-end travaille sur la partie visible. Il est ainsi responsable de l’interface graphique et de l’ergonomie du site web ou de l’application mobile. C’est lui qui met en place tous les éléments qui permettront aux internautes de prendre en main l’interface. Son rôle est donc fondamental : il permet aux utilisateurs de jouir d’une expérience cliente satisfaisante.

[Nouveau] Étude sur le comportement des consommateurs face aux avis clients !

Ne ratez pas cette étude à télécharger : Trustpilot a décortiqué le comportement des consommateurs français face aux avis clients, et leur impact sur la confiance en ligne.

Cette analyse, l'une des plus complètes sur le sujet, vous donnera les clés pour comprendre le rapport des consommateurs vis-à-vis des marques, des produits & services qu'ils achètent.

Le développeur front-end travaille aussi bien sur les polices, que sur les menus déroulants, les différentes couleurs ou les formulaires. Il créé ainsi tous les éléments visibles, et s’assure que l’interface reste ergonomique. Il est également en charge du responsive design, des animations ou des interactions.

Le front-end désigne donc la conception de l’interface graphique, celle que l’internaute voit et utilise au quotidien. Mais pour que le site ou l’application ne reste pas une coquille vide, il est nécessaire de développer plusieurs fonctionnalités. C’est à ce moment-là que le développer back-end entre en jeu.

Le back-end : la partie immergée de l’iceberg

Un développeur back-end se charge de créer tous les éléments invisibles pour l’utilisateur final. Toutes les fonctionnalités du site et de l’application font donc partie de ses responsabilités. Il est principalement responsable de trois aspects qui permettront à la plateforme de fonctionner. Le premier est le serveur d’hébergement. En effet, le développeur back-end doit mettre en place un espace de stockage, qui lui permettra de conserver tous les éléments qui composent le site web.

Le développeur back-end est également responsable de la création d’une base de données. Cette dernière permettra de retenir tous les éléments fournis par le client. Pour se connecter, l’utilisateur doit par exemple renseigner un ID et un mot de passe. La base de donnée permettra de retrouver les informations précédemment données et ainsi de valider la connexion de l’internaute.

Enfin, l’application web est mise en place par le développeur back-end. Il doit ainsi développer toutes les fonctionnalités qui permettront au site de fournir les informations demandées à l’utilisateur.

Les langages utilisés pour le développement web

Le développement front-end et back-end implique des langages de programmation différents. Pour travailler sur une interface ergonomique, le développeur front-end doit maitriser trois langages : le HTML, le CSS et le Javascript. Le HTML est un langage de balisage : il permet donc de mettre en place les polices, les couleurs ou la structure du site. Le CSS permet d’organiser la présentation de la plateforme. Ce langage est essentiel pour créer une bonne expérience utilisateur. Enfin, le développeur web peut utiliser le Javascript. Langage de programmation dynamique, Javascript permet de rendre les pages interactives.

De son côté, le développeur back-end va exploiter d’autres langages, tels que PHP, Ruby, Python ou SQL. Pour coder plus facilement, des frameworks sont disponibles. On peut citer Cake PHP, Ruby on Rails ou Symphony. Ces frameworks permettront au développeur d’être plus réactif et rapide, afin de mettre en place sa plateforme dans les plus brefs délais ou de procéder rapidement à des modifications.

Un travail en étroite collaboration

Les développeurs front-end et back-end doivent évoluer ensemble et travailler en étroite collaboration. Ils ont ainsi des profils complémentaires qui leur permettent de mener à bien leurs projets.

Le développeur front-end peut ainsi créer l’interface en s’appuyant sur tous les éléments du back-end. Il peut créer la trame du site en considérant toutes les bases de données, les formulaires ou les interactions mis en place par son collègue. Cela lui permettra ainsi de donner vie à un site ergonomique, où les utilisateurs peuvent facilement naviguer.

De plus, les fonctionnalités du back-end seront utilisées grâce à des appels par les personnes en charge du front-end. Tout est donc lié : les deux parties doivent chacun travailler sur leurs éléments, tout en s’assurant que la communication entre chaque information se fasse de manière fluide pour éviter un taux de rebond trop important.

Il est également possible qu’une seule personne soit non seulement en charge du front-end, mais également du back-end. On le nomme alors développeur full-stack : il est donc capable d’avoir une vision globale du projet et de créer les éléments visibles ou invisibles d’une plateforme.

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "Développement front-end / back-end / full-stack : définitions & différences" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 2 000 entreprises utilisent E-Works.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *