Blog E-Works » Lexique du digital » Netlinking : Définition et exemple de Netlinking

Netlinking : Définition et exemple de Netlinking

le 12 août 2018 0 commentaire Publié par
Lexique_Web_E-Works-Netlinking

Le Netlinking c’est quoi ?

En matière de référencement, le « netlinking« , appelé aussi « linkbuilding », ou encore « tissage de liens » dans la langue de Molière, est un concept récurrent en SEO pour faire valoir la crédibilité, la pertinence ou la qualité d’un site web. Le netlinking a pour objectif d’améliorer la visibilité sur un moteur de recherche face à la multiplication de pages traitant d’un même sujet sur les sites Internet, il est devenu quasiment indispensable de faire appel au netlinking pour sortir du lot. Le principe fonctionne à la manière d’une recommandation dans l’univers réel : en citant un artiste régulièrement, on accroit sa notoriété, et de fil en aiguille, le bouche à oreille faisant des miracles, celui-ci devient célèbre. Il en est de même avec un site web : pour briller, celui-ci doit être régulièrement cité ailleurs sur la toile. C’est là que le netlinking intervient : le concept repose sur le fait de renvoyer l’internaute d’une page à une autre via des liens. Le but est donc d’optimiser le nombre de liens externes ou backlinks renvoyant à un autre site que l’on veut mettre en avant. Ce procédé est reconnu par les moteurs de recherche, Google en tête, comme faisant partie du référencement naturel. En effet le classement d’un site va dépendre, en partie, du nombre de liens redirigeant vers celui-ci sur des pages externes. En gros, plus il existera de liens un peu partout sur le web redirigeant vers votre site, mieux Google pourra jauger sa popularité, et le classer en tête des recherches futures, grâce à son algorithme. Ainsi, le positionnement dans les moteurs augmentera aussi le nombre de visiteurs, CQFD.

Exemple de Netlinking (en marketing digital)

Mais alors concrètement : comment fait-on du netlinking ? Evidemment, il ne suffit pas de balancer des liens un peu partout, et demander aux autres de faire pareil pour gratter quelques places dans le top des recherches Google. Il y a des règles, sur lesquelles Google ne plaisante pas. Le dernier algorithme utilisé par le moteur de recherche, Penguin, est d’ailleurs assez punitif envers le linkbait, c’est-à-dire la redirection vers des contenus pauvres, ayant pour vocation seule le référencement de sites tiers. Il ne faut donc pas en faire trop, pour éviter d’être sanctionné et d’obtenir l’effet inverse, c’est-à-dire un référencement désaventageux. Ainsi, l’enjeu du netlinking réside aussi dans la qualité des redirections : les liens proposés doivent diriger l’internaute vers des contenus de qualité, eux aussi. Pour que les liens soient considérés comme pertinents, ils doivent être positionnés sur des sites ou des contenus aux thématiques proches les unes des autres, ou encore provenir de sites de presse appréciés de Google, entre autres. L’utilisation du linkbuilding dans la création d’un contenu web doit donc s’inscrire en complément d’un contenu textuel de qualité, rédigé en premier lieu pour les internautes, et non pour les algorithmes des moteurs de recherche. A trop vouloir en faire, on finit par se perdre.

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "Netlinking : Définition et exemple de Netlinking" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 1 500 entreprises utilisent E-Works.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *