Fiche métier Chief Happiness Officer : formation, salaire & compétences

Fiche métier Chief Happiness Officer : formation, salaire & compétences

Nouveau né à l’avenir prometteur sur le marché de l’emploi en France, le Chief Happiness Officer ou CHO créé aux Etats-Unis par l’ingénieur Chade-Meng Tan dans les années 2000, est aujourd’hui devenu un réel atout marketing incontournable de l’entreprise quel que soit son secteur d’activité.
Très en vogue dans les start-up digitales et entreprises numériques françaises, ce nouveau « directeur général » du bonheur au travail déploie diverses stratégies pour démontrer les bienfaits du bonheur en entreprise et ainsi attirer et retenir de nouveaux talents bénéfiques pour le business de l’entreprise. Le CHO a pour mission principale de remettre l’homme au centre des préoccupations de l’entreprise à travers le développement d’une culture d’entreprise innovante et positive en lien avec cette récente tendance de pratiques managériales qui se base sur le principe que des salariés plus heureux seront plus efficaces dans leurs travail.
A la fois Consultant RH et Chargé de Communication et Evènementiel Interne, le CHO délivre les bonnes méthodes à appliquer pour être heureux au travail. Son rôle est de créer des conditions de travail idéales pour attirer de nouveau talents prometteurs et rendre les salariés heureux au travail, créant, ainsi, une atmosphère d’entreprise où il fait bon vivre et où la frontière entre la vie personnelle et professionnelle disparaitrait. Mais attention, ce n’est pas un Bisounours, le Chief Happiness Officer occupe une fonction à responsabilité soumise à des objectifs bien précis de productivité à l’image de ces CHO américains devenus indispensables au sein du comité de direction de grands groupes.

Les différentes missions du Chief Happiness Officer

Le CHO aura comme principale ambition le bien-être des employés au travail dans le but d’améliorer leurs performances mais également attirer à travers la mise en place d’une culture d’entreprise forte et positive de jeunes talents prometteurs. Pour respecter ces objectifs, les missions d’un Chief Happiness Officer seront les suivantes :

– Être à l’écoute des employés de l’entreprise pour définir leurs besoins et y déceler le moindre problème ou tension particulière afin de le réguler le plus rapidement possible.
– Concevoir, planifier, organiser et suivre le bon déroulement d’événements dédiés à la cohésion d’équipe et le bien-être des employés.
– Animer les espaces de vie commune dans l’entreprise par le biais d’événements récurrents ou éphémères.
– Être le lien interne entre les divers pôles de l’entreprise si celle-ci est constituée de plusieurs équipes dont l’objectif est différent.
– Communiquer en interne de manière claire et cohérente via les outils à disposition (intranet, newsletter, mail, réunion…) avec les employés sur les informations qui leur sont utiles et les événements susceptible de les intéresser afin d’améliorer leur quotidien et faciliter leur travail.
– Veiller à une bonne cohésion entre les employés et les équipes et à leur bien-être au quotidien.
– Réaliser des reporting régulier à la direction sur la réalisation des objectifs fixés concernant les actions, événements et communication menés auprès des employés.
– Assurer une écoute aussi bien collective qu’individuelle afin que chaque employé puisse s’exprimer sur son ressenti et consolider leurs relations au sein de l’entreprise, notamment vis à vis de la possible évolution de la charge de travail en période de forte croissance pour l’entreprise.
– En cas de changement de situation particulière au sein de l’entreprise (changement de stratégie, fusion entre deux entreprises, délocalisation, vague de recrutement ou de licenciement… ), accompagner les employés pendant cette période de transition anxiogène.
– Développer et proposer des solutions à des problèmes récurrents liés au facteur humain au sein de l’entreprise.
– Développer une culture d’entreprise positive et une atmosphère de travail « feel good » pour séduire et attirer de nouveau talents bénéfiques pour l’entreprise.

Compétences et qualités requises d’un Chief Happiness Officer

L’objectif du Chief Happiness Officer étant de créer une culture et des valeurs d’entreprises positives, stimulante et aspirante auxquelles les employés pourront s’identifier facilement, un bon Chief Happiness Officer devra s’investir à plein temps dans le but de gérer et développer au quotidien le capital humain de son entreprise. Pour ce faire, il devra faire preuve tout d’abord de qualités résolument humaines telles que l’écoute, la convivialité, l’altruisme, l’humour ou encore l’empathie. Mais attention, tout le monde ne peux pas être CHO car pour être bon dans ce métier, il faut avoir un esprit positif et un enthousiasme à toutes épreuves pour être capable d’inspirer à son tour du bonheur chez ses collègues de travail. Un bon CHO devra également démontrer de bonnes capacités fédératrices, indispensables pour amener ses collègues de travail à s’engager davantage au sein de leurs entreprises. Il doit également être sur tous les fronts puisque le CHO travaille avec les différents pôles et équipes d’une entreprise, le CHO est doté d’un relationnel naturel et excellent. Les compétences du Chief Happiness Officer idéal se résumeraient alors à une connaissance implacable de son domaine d’activité et de son public (ici les employés de son entreprise), une maîtrise des outils digitaux de communication, une gestion du capital humain hors-pair, une aisance indispensable pour la psychologie en entreprise et enfin, mais surtout, une bonne humeur innée qui se traduira par une énergie positive communicative.

Formation pour devenir Chief Happiness Officer

Ce métier étant nouveau sur le marché du travail, il n’y a pas vraiment d’école ni de formation type pour apprendre à devenir Chief Happinesse Officer. De ce fait, il existe aujourd’hui une multitude de profils issus de formations différentes et ayant des compétences diverses et variées à ce poste. Néanmoins, la majorité des CHO d’aujourd’hui sont généralement issus de la Communication ou des Ressources Humaines. Il n’est donc pas rare de voir un RH ou un Chargé de Communication effectuer une évolution de carrière pour se tourner vers un poste de CHO. Les CHO sont le plus souvent des « séniors » ou des personnes qui justifient d’une expérience ultérieure dans au moins 2 à 3 postes à responsabilités et qui auront ainsi la capacité à comprendre le fonctionnement du bonheur des employés en entreprise.

Salaire et rémunération d’un Chief Happiness Officer

Concernant la prétention salariale, elle varie selon le profil et surtout l’expérience voir même de l’ancienneté dans un domaine ou poste particulier. Bien qu’un CHO Junior obtiendra naturellement un salaire relatif à son niveau d’expérience débutant, le salaire d’un CHO qui justifiera de 3 à 5 ans d’expérience sera sensiblement similaire à celui d’un responsable de communication interne pouvant aller jusqu’à plus de 100 000 € annuel.

Article rédigé par Mélanie CHASSANG


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *