Le marché caché de l’emploi : définition, comment y accéder…

le 8 février 2021 2 responses Publié par
job-digital-recrutement-CDI-CDD

Lorsque l’on recherche un nouvel emploi, nous savons tous pertinemment que nous ne sommes pas les seuls sur le marché à soumettre notre candidature sur différentes annonces. L’affluence des postulants sur le même poste ne nous aide pas à nous démarquer… et s’il existait un marché du recrutement où la concurrence était moins forte ?

Le marché caché de l’emploi : comment peut-on y accéder pour décrocher le job de nos rêves…?

À moins de poser sa candidature avant que l’annonce du profil de poste ne soit publiée sur les différents supports ou réseaux. Il arrive même qu’un certain nombre d‘entreprises ne diffusent pas d’offres d’emploi en ligne alors qu’elles sont en recherche de nouveaux talents, cependant cela n’empêchent pas les entreprises d’embaucher. C’est ce qu’on appelle le marché caché de l’emploi. Vous trouverez sur internet et différents supports des informations chiffrées toutes différentes les unes des autres. Nous n’évoquerons pas de chiffre dans cet article car nous n’avons aucune certitude de leur véracité et nous ne souhaitons pas vous induire en erreur : mais une chose est sûre c’est que ce marché caché de l’emploi existe réellement.

Votre livre audio gratuit sur Audible d'Amazon

[Nouveau] Gratuit : Téléchargez votre premier livre audio sur Audible !

Connaissez-vous Audible ? C'est le service incontournable d'Amazon de livres audios, de divertissement et d’éducation audio conçu pour la mobilité. Pour tester gratuitement et sans engagement le service, profitez de l'offre spéciale : téléchargez le livre audio de votre choix parmi 400 000 références !

Vous pourrez écouter votre livre audio sur l'appli Audible disponible sur iOS et Android.

Qu’est-ce que le marché caché de l’emploi ?

Le marché caché est un marché où certaines offres existent sans être diffusées, sans que celles-ci soient mises au grand jour. Ces offres sont accessibles par le biais de candidatures spontanées mais notamment et le plus souvent par le canal du réseau ou le bouche à oreille. 

De nombreux recruteurs optent pour ne pas faire de réelle démarche de demande de recrutement, dans le but de conserver une certaine discrétion. C’est notamment le cas lorsqu’une entreprise souhaite éviter de communiquer sur l’éventuel départ d’un collaborateur, et de ce fait provoquer l’inquiétude des collègues notamment, en période de crise, comme nous la connaissons actuellement, mais également des clients, pour éviter une déception car ils avaient l’habitude de traiter avec le collaborateur sur le départ. Voilà ce qui motive principalement les recruteurs.

Pour les candidats en recherche, ce marché caché a également son avantage. Il permet de part la non divulgation de profil de poste recherché de rendre le poste à pourvoir avec une réduction du nombre de concurrents potentiels, en somme plus de chance pour le candidat. De plus, en proposant sa candidature à un poste inexistant, cela peut permettre au candidat d’obtenir un poste sur mesure.

Comment envoyer sa candidature dans un marché dit « caché » ? 

Pour accéder au marché caché de l’emploi, le candidat peut se diriger vers trois options : 

  • La candidature spontanée
  • Le réseau
  • La CVthèque

Option n°1 – Opter pour des candidatures spontanées

Le candidat peut opter pour des candidatures spontanées. Bien qu’il ne soit pas aisé de postuler, sans être sûr qu’elle arrive à bon port ou qu’elle soit traitée, le candidat doit réussir à faire parvenir sa candidature spontanée directement en tentant de bien cibler le service, mais surtout la personne concernée. De plus, la lettre de motivation doit suffisamment comporter d’informations montrant que le candidat s’est renseigné et intéressé à la société auprès de laquelle il postule (son histoire, ses chiffres, ses valeurs, ses ambitions, son actualité).

Pour vous aider à bien cibler le destinataire de la candidature et l’interlocuteur privilégié, vous pourrez trouver certaines informations sur LinkedIn, en effectuant des recherches sur les collaborateurs de l’entreprise, ou en suivant certains des salariés. Le postulant doit également développer dans son e-mail de candidature, ou sa lettre de motivation, ses atouts susceptibles d’intéresser le recruteur.

Il est conseillé de réitérer votre candidature si vous n’obtenez pas de réponse de la part de l’entreprise. Pour votre information, une candidature est valable 6 mois, et lorsque le délai est passé, elle est détruite car les entreprises procèdent régulièrement à la mise à jour de leur base de données candidats. C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à renouveler l’opération. On obtient souvent des résultats par tenacité. Cependant, nous vous conseillons de ne pas envoyer plusieurs candidatures à la même entreprise sous peine de perdre toute crédibilité. 

Option n°2 – Faire fonctionner son réseau et ses réseaux sociaux et l’élargir (salon, networking…) 

Votre réseau peut parfois receler de pépites, des personnes ayant à leur tour un bon réseau. N’hésitez surtout pas à réactiver votre réseau afin d’avoir des contacts qui peuvent vous informer si l’entreprise que vous convoitez recherche un nouveau nouveau talent… ou tout simplement récupérer des informations pour personnaliser votre candidature spontanée, voire même obtenir une recommandation. De nombreuses entreprises recrutent par cooptation. Il est donc très important de bien entretenir votre réseau afin de ne pas vous faire oublier.

Profitez-en également pour parler de votre recherche d’emploi autour de vous, de votre entourage, votre famille. 

Nous vous conseillons également d’utiliser les réseaux sociaux, notamment Facebook sur lequel vous pouvez poster votre demande de recherche d’emploi, en précisant quel poste vous recherchez. De plus, de plus en plus d’entreprises créent leur propre page sur Facebook afin d’avoir plus de visibilité. Vous pouvez de ce fait visiter leur page pour récolter des informations supplémentaires.

Et quand la situation sanitaire le permettra, les événements professionnels (salons, rencontres et meetups etc) sont également de bons moyens d’aller à la pêche aux informations, et de découvrir en coulisses de futurs postes pour se positionner.

Option n°3 – S’inscrire sur les CVthèques pour plus de visibilité

Les CVthèques sont des bases de données permettant au recruteur de faire sa sélection parmi la multitude de CV. Elles sont parfois utilisées en priorité par les chasseurs de tête ou les recruteurs qui souhaitent aller plus vite. La CVthèque est donc un très bon moyen d’être repéré par des entreprises en recherche de candidats. Vous devez être très précis et rigoureux lors de la phase d’inscription et mettre régulièrement les informations à jour.

Le candidat ne doit pas hésiter à s’inscrire sur un maximum de plateforme de cvthèques, même si certaines bases de données sont à privilégier, car elles constituent une forte concentration de recruteurs : Pôle Emploi et l’APEC car leur CVthèques sont accessibles gratuitement par les entreprises, mais également des sites emploi comme Monster ou encore Meteojob.

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "Le marché caché de l’emploi : définition, comment y accéder…" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 2 000 entreprises utilisent E-Works.



2 réponses à “Le marché caché de l’emploi : définition, comment y accéder…”

  1. Frelaut dit :

    Je décroche pôle emploi ne marche pas pour la recherche d’offre depuis15 mois je suis désespérée et personne ne répond comment faire merci de me lire

    • Smaïl dit :

      Merci pour votre témoignage Frelaut. Je comprends tout à fait votre desarroi, et je ne jette pas la pierre à Pôle emploi, dont les conseillers sont débordés avec cette période de crise économique que nous traversons.

      Je ne connais pas votre profil ni votre secteur d’activité, cependant plusieurs solutions s’offrent à vous :
      – faire le point sur votre profil actuel (CV, compétences), identifier vos éventuels besoins en formation pour vous mettre à jour sur les exigences du marché actuel (logiciels à connaître, soft skills à avoir souvent demandés dans votre branche etc)
      – prendre le temps d’analyser votre réseau pro le plus proche : amis, famille, cousins, anciens collègues… qui peut vous donner un coup de pouce pour transmettre votre CV en interne ? qui peut vous aider et vous coacher pour bien soigner votre candidature auprès de sa boite ?
      – prendre le taureau par les cornes et postuler régulièrement mais aussi de façon optimisée : vaut mieux 3 candidatures aux petits oignons chaque jour plutôt que 20 envoyées massivement sans ciblage, ni soin apporté à votre mail de candidature
      – réfléchir à « l’histoire » à raconter concernant votre absence du marché pendant 15 mois : il faut juste bien l’expliquer, résumer ce que vous avez fait pendant ce temps-là pour montrer que vous n’êtes pas resté inactif

      Bref, ne perdez pas votre motivation, nous avons vu de nombreux candidats avec une traversée du désert, mais ils ont fini par retrouver un emploi. Avec un peu de motivation et un état d’esprit de « chasseur », vous y arriverez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *