Tout savoir sur la reconversion professionnelle dans l’IT & l’informatique

le 6 novembre 2020 0 commentaire Publié par
Personnes ayant trouvé une formation grâce à l'application mobile CPF

Les raisons ne manquent pas d’envisager une reconversion professionnelle : maladies induites par la surcharge de travail, manque d’engagement ou de reconnaissance, ou besoin de stimulation et de changements. De plus en plus de salariés s’engagent dans une reconversion professionnelle dans le secteur de l’informatique, un domaine porteur et dynamique, résolument attractif. Les candidats en quête de renouveau, bénéficient de multiples dispositifs sur le marché et d’interlocuteurs pour les aider et les accompagner dans la réussite de leur tournant professionnel.

Une reconversion, pourquoi ?


De nos jours, bon nombre de salariés en quête d’épanouissement songent à se reconvertir professionnellement, pour donner plus de sens à leur activité et être en alignement avec leurs valeurs. Les sondages pointent du doigt que plus des ¾ des travailleurs sont insatisfaits de leur vie professionnelle, et envisagent sérieusement de changer de métier.

[Nouveau] Étude sur le comportement des consommateurs face aux avis clients !

Ne ratez pas cette étude à télécharger : Trustpilot a décortiqué le comportement des consommateurs français face aux avis clients, et leur impact sur la confiance en ligne.

Cette analyse, l'une des plus complètes sur le sujet, vous donnera les clés pour comprendre le rapport des consommateurs vis-à-vis des marques, des produits & services qu'ils achètent.

Les raisons qui mènent à ce constat sont une perte de sens voire l’ennui dans ses missions, le sentiment de ne pas servir à l’intérêt de tous, doublé du sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur par sa hiérarchie. Une trop forte pression subie au travail peut également donner envie de se recentrer sur soi, sa santé, sa famille, afin d’accorder plus de temps à sa vie personnelle.

Prendre son indépendance, développer sa société et de nouvelles compétences, sont autant de raisons de se lancer dans un projet de reconversion professionnelle.

L’informatique, un secteur très porteur


Lorsque l’on consulte les sites de recrutement, les offres d’emploi dans l’informatique ne manquent pas. Ce secteur d’activité bat des records en matière d’embauche, et les entreprises sont unanimes : elles peinent à recruter pour répondre à des besoins exponentiels, faute de profils. La digitalisation fulgurante des entreprises nécessite des besoins considérables, la tendance de la reconversion professionnelle des salariés vers ce domaine d’activité devrait se poursuivre sur le long terme.

L’étude des métiers existants et des besoins du marché, doit donc être la base de vos recherches. Ainsi, vous pouvez par la suite rechercher les formations en adéquation avec le futur métier que vous visez, car l’apprentissage ne sera pas le même pour un développeur que pour un chef de projet big data. Que l’on préfère travailler seul ou en collaboration, ou que l’on souhaite exploiter sa fibre créative, il faut d’abord faire un bilan sur vos envies et vos compétences.

On observe cependant des tendances dans le secteur de l’informatique : des profils de développeurs informatiques ou Web, ou encore les ingénieurs informatiques, sont toujours recherchés par les entreprises. On constate également la recrudescence d’embauches dans le domaine de l’analyse des données, en qualité de data analyst ou scientist, ou encore dans la cybersécurité.

microsoft-azure-cloud

Globalement, si on devait lister les différentes catégories d’emploi en IT, on pourrait les lister de la manière suivante :

  • – back-end : les métiers en charge de développer et faire évoluer les outils internes (création / gestion des droits d’utilisateurs, gestion des commandes, ajout de contenus sur le site ou l’intranet…)
  • – front-end : les métiers en charge de créer et d’optimiser l’affichage aux utilisateurs (site web e-commerce, interface logicielle, espace client…)
  • – BI : appelée également business intelligence qui permet de piloter l’entreprise grâce aux données collectées
  • – commercial : les rôles d’ingénieurs commerciaux IT qui commercialisent des solutions logicielles, cloud ou réseau
  • – bdd : la gestion et l’optimisation des bases de données
  • – erp : acronyme anglais signifiant Enterprise Resource Planning (en français Progiciel de Gestion Intégré) qui est l’outil central permet de faire fonctionner toute l’entreprise et les différents pôles d’une structure
  • – IA : les métiers nécessitant de maîtriser les technologies d’intelligence artificielle
  • – marketing : les métiers qui viennent en appui aux commerciaux pour aider à la vente
  • – mobile : les métiers liés au canal mobile (développement d’application pour smartphone)
  • – software : les métiers dédiés à l’ingénierie logicielle, pour coder, maintenir et faire évoluer les applications
  • – support : les métiers supports informatiques ou IT d’aide à la résolution de problèmes des utilisateurs ou des collaborateurs (niveau 1, 2, 3…)
  • – web : les métiers liés au digital (e-commerce, webmarketing, réseaux sociaux…)

Quelque soit la voie que vous comptez prendre, il faudra avant tout se renseigner sur les pré-requis techniques pour pouvoir accéder à ces types de postes. Ils nécessiteront forcément une formation préalable pour s’y préparer. Les métiers du support, du marketing ou commercial sont généralement les voies les plus privilégiées lors d’une reconversion, car elles sont plus accessibles aux débutants, après une formation adaptée, et vous permettront de mettre un premier « pied dedans », avant d’approfondir certaines spécialités.

cloud-solutions-gratuites-stockage-en-ligne

Un premier bilan de ses soft skills et compétences personnelles

Avant d’envisager intégrer une formation, un bilan de ses soft skills – ses compétences personnelles développées au cours de ses précédentes expériences, peut vous permettre de vous aiguiller vers le domaine d’activité en adéquation avec votre profil. Si la formation vous apporte un bagage de connaissances théoriques et techniques, vos compétences personnelles, votre façon de penser ou de procéder, sont plus difficiles à améliorer et à changer.

Si vos expériences professionnelles vont ont permis d’occuper un poste managérial et de mener des équipes vers la réussite, cette compétence relationnelle peut vous amener à préférer occuper un poste de chef de projet. Si l’on devait cependant retenir une seule qualité commune à tous les professionnels du secteur, ce serait la curiosité.

Le point commun de tous les professionnels de l’informatique est de toujours se documenter et de mettre à jour ses connaissances sur les nouveautés d’un secteur en perpétuelle évolution. Tous les ans, de nouveaux outils sont mis au point, de nouveaux langages de programmation s’inventent, il est primordial d’être passionné et curieux pour espérer s’intégrer dans le secteur de l’informatique.

Un parcours de formation adapté

Le choix de la formation est primordial dans le bon déroulement de son orientation dans le secteur de l’informatique. Il en existe des milliers selon vos objectifs et les débouchés que vous visez, de la formation continue en présentiel, à la formation en ligne ou encore à l’auto-formation.

  • Les formations certifiantes d’organismes privés ou publics : dispensées par des organismes de formation tels que l’Afpa, le CNAM, Adiscos, Orsys, ces formations pour adultes sont validées par une certification ou un diplôme reconnus par l’État à l’issue, et durent de 3 à 8 mois. Ces modules plutôt intensifs en présentiel ou en ligne, permettent de se former à un corps de métier précis du secteur informatique (chef de projet, technicien, développeur, etc.).
  • – L’auto-formation en ligne en autodidacte : les MOOC (acronyme de “Massive Open Online Course”, en français Formation en ligne ouverte à tous), sont des options intéressantes pour les personnes souhaitant travailler en totale autonomie, à leur rythme. Elles présentent l’avantage de garder un filet de secours en restant salarié, tout en permettant de se former et de s’exercer au développement de ses compétences informatiques durant son temps libre. D’une durée variable, ces formations ne dispensent cependant pas de certification.

Le choix de votre formation dépendra de vos besoins d’interaction, de votre envie de vous rendre dans un centre pour instaurer une dynamique d’apprentissage nécessaire à votre tempérament, ou au contraire si vous souhaitez être très flexible dans votre position géographique et dans la gestion de vos horaires.

Il est certain que peu importe votre choix, votre motivation à réussir votre reconversion professionnelle est le moteur essentiel de votre démarche.

Envisager sereinement sa reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle est un long chemin qui demande de la patience et de la réflexion, et de ne brûler aucune étape. Un bilan avec vous-même ou avec un conseiller, peut vous aider à mettre vos envies à plat, et à procéder aux choix les plus judicieux selon votre plan de carrière.

Les raisons de vous reconvertir, vos aptitudes, les métiers qui vous attirent et qui recrutent, sont autant de sujets à aborder lors d’un bilan de compétences. Ainsi, votre orientation a toutes les chances d’être réellement adaptée à votre profil et à votre projet. L’important est de connaître ses objectifs, et d’accepter de faire le chemin nécessaire pour les atteindre, grâce à votre motivation à entreprendre et à apprendre.

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "Tout savoir sur la reconversion professionnelle dans l’IT & l’informatique" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 2 000 entreprises utilisent E-Works.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *