Blog E-Works » Métiers du Web » Fiche métier Country manager : formation, salaire & compétences

Fiche métier Country manager : formation, salaire & compétences

le 29 novembre 2019 0 commentaire Publié par
Fiches_Metiers_E-Works-Country-Manager

Lorsqu’une entreprise tend à se développer à l’international, un Country Manager est désigné pour chaque pays sur lesquels l’entreprise souhaite déposer ses valises. Même si cette volonté de s’exporter est commune à pratiquement toutes les entreprises souhaitant grandir, le Country Manager ne voit le jour qu’au sein des multinationales qui se caractérisent par des ressources importantes donc un développement plus conséquent. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Dans le cadre d’un développement dans un nouveau pays, le Country Manager permet d’adapter la stratégie globale de l’entreprise aux contextes et réalités du pays grâce à sa connaissance du secteur et du marché national/local. Pour cela, il doit bien connaître le territoire et y maitriser la langue afin de se positionner en tant qu’interlocuteur entre la nouvelle filiale et le siège social. Son objectif est de lancer et développer l’activité de cette entreprise, en adaptant le produit/service au nouveau marché. Étant donné qu’il est le représentant de l’entreprise, il démarre bien souvent seul l’activité, avant de recruter lui-même ses collaborateurs. En effet, il gère également le rythme du développement de l’entreprise tout en étant assez proche de ses équipes.

Le poste de Country Manager implique un très haut niveau de responsabilité car celui-ci doit diriger tous les aspects de la filiale (technique, commercial, ressources humaines, marketing, communication, …) tout en s’assurant le développement des activités et l’accroissement de la rentabilité dans le pays concerné. Lorsque sa première mission s’avère fructueuse, celle-ci s’oriente vers l’acquisition de nouveaux clients, la mise en place de relations publiques et la gestion des partenariats.

Généralement, le périmètre du Country Manager relève des missions suivantes :

– Le pilotage du développement de l’entreprise à l’international ;
– La définition de la stratégie de pénétration du marché ;
– Le recrutement et le management d’une équipe experte à différents niveaux ;
– Être la liaison entre la maison mère et la filiale (reportings, réunions,…);
– Établir les budgets et élaborer un plan opérationnel détaillé associé à la mise en place d’objectifs en matière de revenus, bénéfices et trésorerie ;
– La veille concurrentielle et technologique afin d’identifier les innovations sur le secteur d’activité concerné.

Dans le cadre d’un pure player, le Country Manager verra ses missions beaucoup plus orientées web à travers le CRM, l’e-mailing, le display, le SEO, les réseaux sociaux, les webinar, les livres blanc, … Malgré tout, il ne faudra pas négliger l’organisation d’événements et les relations publiques avec les agences de presse.

Formation pour devenir Country Manager

Il n’existe pas de formation à proprement parler pour devenir Country Manager. Par contre, il vous faudra au moins un Bac +5 en école de commerce, d’ingénieur ou tout autre équivalent universitaire. Celui-ci devra posséder d’importantes qualifications financières associées à des expériences réussies en management dans le secteur d’activité concerné. L’objectif étant de bien maitriser toute la partie budgétisation et planification financière (budgets annuels, rapports financiers, …) nécessaire au poste, dans le but de déterminer la bonne orientation pour le développement de la filiale.

Par ailleurs, le Country Manager est bien souvent, s’il est déjà en poste, un directeur régional d’une filiale, un Chief Operating Officer ou encore un directeur marketing ou un commercial senior du siège social. A contrario, si un Country Manager est recruté à l’occasion, il peut être un entrepreneur avec un bagage important.

Country-manager-world

Compétences requises du Country Manager

Nous avons vu que le Country Manager est un poste à haute responsabilité qui implique de nombreuses compétences et qualités. En tant que couteau suisse, le profil se caractérise par son expérience à l’étranger et ses connaissances des différences culturelles et de la langue nationale. Polyvalent, le Country Manager associe donc compétences et qualités qui sont :

– Des qualités de management notamment pour gérer plusieurs projets en parallèle ;
– La fibre entrepreneuriale ;
– Leadership ;
– Une forte appétence pour le développement commercial ;
– La maitrise de l’anglais (ou d’une autre langue) ;
– Dynamique et flexible avec un esprit ouvert ;
– Des compétences de communication écrite et verbale.
– Un bon relationnel pour développer son réseau sur place ;
– La maitrise des logiciels informatiques (Pack Office, logiciel de gestion de projet, …)

Salaire et rémunération d’un Country Manager

Comme expliqué précédemment, le poste de Country Manager est accessible à la suite d’expériences significative pour prétendre avoir les qualités requises pour réussir à ce poste. Selon l’ancienneté du profil et la structure dans laquelle le Country Manager évolue, le salaire varie car les enjeux sont plus ou moins importants.

Le statut de Country Manager Junior n’existe pas réellement car le profil requis doit posséder au minimum 5 ans d’expériences. Nous parlons plutôt de Country Manager confirmé avec une expérience entre 5 à 8 ans et senior avec une expérience supérieur à 8 ans. Le profil confirmé aura un salaire annuel entre 70 000€ et 90 000€ selon l’entreprise tandis que les profils senior touchera un salaire annuel entre 90 000€ et 130 000€. A noter que certaines entreprises proposent également des primes selon les performances.

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "Fiche métier Country manager : formation, salaire & compétences" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 1 500 entreprises utilisent E-Works.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *