Blog E-Works » L'actu du Web » E-tourisme : quel impact du coronavirus sur l’activité du tourisme en ligne ?

E-tourisme : quel impact du coronavirus sur l’activité du tourisme en ligne ?

le 6 mars 2020 0 commentaire Publié par
impact-coronavirus-e-tourisme

Si vous n’êtes pas toujours pas au courant, ce qui est peu probable, la France fait partie des pays touchés par l’épidémie du coronavirus ou Covid-19. Ce virus, apparu en Chine centrale en décembre 2019, continue de se propager en Chine et dans de nombreux pays à travers le monde. L’objectif des pays touchés par le virus consiste à limiter sa propagation à l’aide de nombreuses actions à l’image de la France, actuellement au stade 2 de l’épidémie, qui ferme ou annule des lieux de rassemblements (musée, évènements sportifs, …).

D’ailleurs, de nombreux salons professionnels comme l’Emarketing Paris ou le Big Data Paris sont reportés en raison du Covid-19. Quant aux pays qui n’ont pas encore de cas de coronavirus, l’enjeu consiste à éviter que le virus n’arrive sur le territoire.

Pour cela, de nombreux pays resserrent leurs frontières en limitant l’entrée sur leur territoire et en contrôlant tous les voyageurs entrants, surtout ceux issus d’une zone à risque de contamination. Face à cette épidémie naissante, la crainte se fait réellement sentir et cela semble avoir un réel impact sur le tourisme. En effet, les voyageurs sont plus réticents à partir à l’étranger pour éviter la contamination loin de leur « zone de confort ». D’autant plus qu’en 2019, 42% des français consultaient les avis clients avant de réserver un séjour, donc aujourd’hui avec la présence du coronavirus, ce chiffre doit avoir considérablement augmenté.

L’épidémie du coronavirus est en train de générer une situation de crise internationale. Découvrons son impact sur l’e-tourisme et quelles sont les solutions pour y faire face.

Expedia, Booking, TripAdvisor… tous les leaders du e-tourisme en baisse sur les marchés boursiers

Pour identifier cet impact sur l’e-tourisme, il nous suffit d’analyser l’influence du coronavirus sur les plus importantes agences de voyages en ligne à savoir Booking.com, Expédia et TripAdvisor. Cela devrait nous permettre de faire un constat cohérent de la situation. D’ailleurs, en raison d’une crainte des investisseurs face à la croissance du coronavirus, la valeur de ces leaders de l’e-tourisme sur les marchés boursiers a bien baissé. Les spécialistes financiers ont clairement lancé une mise en garde concernant la possible longévité de l’épidémie.

En janvier 2020, les actions de Booking.com ont diminué de -11 % et ont atteint depuis les six derniers mois, leur plus faible cours. Peut-être plus chanceuse car plus généraliste, la société Expedia voit ses actions diminuées plus doucement avec -1,7% début février 2020. Le pire cas n’est autre que TripAdvisor qui est au fond du gouffre en raison de l’épidémie, s’ajoutant à ses problèmes de modèle économique incertain qui augmentent depuis déjà deux ans. La bourse de TripAdvisor est aujourd’hui la pire depuis huit ans à l’image d’une chute de -9,9% en janvier 2020 et -2,9% début février.

D’ailleurs, nous avons l’echo de différents professionnels travaillant pour des acteurs du e-tourisme français, qui ont vu en interne leurs budgets limités, gelés voire suspendus sur le mois de mars 2020. Certains leaders français connaissent même des baisses d’activité allant jusqu’à -50%, alors qu’ils étaient en forte croissance de leur chiffres d’affaires en janvier 2020 de +30%. L’impact business est donc réel pour les acteurs du tourisme en ligne.

Aujourd’hui, les experts estiment que le coronavirus a encore du chemin à se faire en Chine et à l’étranger tandis que si la situation n’évolue pas positivement, les actions des marchés boursiers vont continuer de chuter. Il est donc crucial pour l’e-tourisme de réagir.

Quelles solutions pour les agences de voyages en ligne pour compenser ces pertes ?

Au regard du terrible impact sur l’e-tourisme, les agences de voyages en ligne doivent redoubler de solutions pour combler les pertes liées au coronavirus. Alors comment faire ? Voici quelques quelques solutions judicieuses pour relancer l’attractivité du tourisme et favoriser le voyage malgré les craintes et les interrogations qui se multiplient.

Proposer des offres attractives pour faire du prix un argument décisif

En règle général, les voyageurs planifient leur voyage bien à l’avance donc cette épidémie tombe mal et risque d’annuler de nombreux séjours. Face à ces annulations, il est crucial de trouver un moyen de les motiver et conserver leurs projets de voyage. Nous conseillons aux agences de voyages de mettre en place des offres attractives avec des prix très intéressants pour attirer un maximum de voyageurs avant d’en perdre de nouveaux. Cela peut également permettre de dissuader les annulations de dernière minute. L’objectif final est d’équilibrer « la balance » ou la faire pencher du bon côté grâce une stratégie tarifaire agressive.

D’ailleurs, si vous souhaitez tout de même voyager en ces temps d’épidémie, vous pouvez également profiter des sites qui offrent beaucoup de remises ou bons de réductions dans le domaine du tourisme à l’image de Tripplo, guide de voyage qui propose des coupons de réduction en ligne chez Expedia.fr, Hotels.com, Flixbus, Vueling et bien d’autres encore.

Rassurance et transparence sur les destinations les moins risquées

Comme nous avons expliqué précédemment, malgré l’omniprésence du virus dans l’actualité française, de nombreux pays ne sont pas touchés par l’épidémie. Parmi eux, il y a de nombreuses destinations touristiques. Par conséquent, les agences de voyage ont une réelle carte à jouer sur la transparence pour que les voyageurs ne se sentent pas dupés. Ainsi, les agences pourraient renseigner les internautes sur les destinations au sujet du coronavirus et notamment en créant un indice de risque de contamination. Cet indice permettrait aux internautes de bien identifier les destinations à risques afin de se pencher sur les pays les moins risquées (ou pas du tout). D’ailleurs, l’enjeu consiste surtout à mettre en place les offres attractives sur les destinations sans risques de contamination pour les voyageurs .

Conseils et précautions pendant le voyage

conseil-précaution-protection

Si vous êtes robuste et avez tout de même prévu de voyager, voici les principaux conseils à respecter pour se protéger et prévenir les risques durant votre voyage. Tout d’abord, il faut être très prudent dans les lieux où le risque est important comme l’aéroport (lieu de rassemblement « international » donc là où le virus peut transiter facilement d’un pays à l’autre). Ensuite, il vous faudra être vigilant sur votre comportement sanitaire en se lavant les mains régulièrement avec du savon ou un gel hydroalcoolique, très pratique lors des déplacements. Enfin, si vous commencez à tomber malade (sans être forcément porteur du virus), nous conseillons le port d’un masque afin de protéger les personnes qui vous entoure. Avec ces précautions, vous pourrez voyager plus serein et profiter de votre séjour !

Au final, l’e-tourisme est l’un des principaux secteurs touchés par la croissant du coronavirus à travers le monde. Malheureusement pour le secteur, l’impact s’avère très négatif mais les acteurs se doivent d’y faire face pour rester rentable au possible. Ainsi, ils doivent multiplier les actions pour favoriser et relancer l’économie du secteur malgré la situation actuelle qui reste tendu dans les pays touchés par le virus.

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "E-tourisme : quel impact du coronavirus sur l’activité du tourisme en ligne ?" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 1 500 entreprises utilisent E-Works.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *