Bilan e-commerce 2020 : 112 milliards d’euros de CA en croissance de 8,5%

le 24 mars 2021 0 commentaire Publié par

Avec la crise sanitaire que nous avons traversé, les Français ont dû adapter certaines habitudes d’achat pour se concentrer uniquement sur la vente en ligne. Confinement oblige, fini les repérages ou les achats en magasins physiques, tout se joue sur la toile. Beaucoup d’entreprises ont du se réinventer pour face à cette période trouve. Mais quand est-il de la vente en ligne ? La Fevad dresse justement le bilan du e-commerce en 2020. Découvrons ensemble la progression des ventes en ligne bon gré, malgré l’épidémie du Covid 19.

Les principaux indicateurs à retenir pour cette année 2020

Dans son communiqué de presse datant du 4 février 2021 dernier, la Fevad fait état de l’évolution des ventes sur internet, mettant en évidence les conséquences de la crise sanitaire sur le secteur du e-commerce. Voici les principaux chiffres qu’il fallait retenir :

Formation gratuite : comment gérer ses avis clients négatifs ?

Ne ratez pas cette formation en ligne gratuite Comment gérer ses avis clients négatifs ? organisée par Trustpilot le 21 avril 2021 à 11h.

Vous découvrirez :

  • - Pourquoi les gens laissent des avis négatifs ?
  • - Les 5 meilleures astuces pour tirer profit des avis négatifs
  • - L’impact des avis sur la fidélité et la rétention client à long terme
  • – 112 milliards d’euros c’est le CA généré par le e-commerce en 2020 (soit une hausse de 8,5% sur un an sur les produits et services)
  • – Augmentation des ventes de produits sur internet de +32% contre une baisse de 10% pour les services. Le secteur du voyage-tourisme a chuté de -47% par rapport à 2019. Il y a de grosses disparités entre les produits et les services.
  • – 17 400 sites e-commerce en plus depuis 2019 
  • – +5,8% de transaction en plus soit 1,8 milliard au total
  • – Très légère hausse du panier moyen (+2€) qui atteint 61€ contre 59€ il y a un an.
  • – Hausse de 3,6 points du poids du e-commerce dans le commerce de détail, qui passe de 9,8% à 13,4% en un an.
  • – Augmentation de 53% des ventes sur internet des enseignes physiques, avec des pics à +100% pendant les deux confinements

Grâce aux ventes en ligne, certaines boutiques physiques qui auraient dû fermer pendant le confinement ont tant bien que mal pu maintenir leur activité et survivre à la crise sanitaire. En effet, pour y résister, certaines entreprises ont dû précipiter leur digitalisation.

Au cours de l’année 2020, les marketplaces ont gagné +27%. C’est une évolution deux fois plus rapide qu’il y a un an. Malgré cette dynamique, les places de marché représentent toujours 15% du volume total des sites du panel.

Progression de 8,5 % en un an pour le e-commerce

Alors qu’on pensait l’économie du e-commerce en chute libre, le bilan de la Fevad nous prouve bel et bien le contraire. Le secteur de la vente en ligne a franchi la barre des 112 milliards d’euros en 2020, affichant une croissance de 8,5%, contre 11,6% en 2019. Cette hausse s’explique par l’augmentation des ventes de produits sur internet évaluée à +32%.

Quant aux services, ils connaissent une baisse significative de 10% justifiée par le recul des activités de voyages et de loisirs impactées par la crise. La fermeture des frontières a énormément fragilisé le secteur.

Concernant le panier moyen, il enregistre une hausse de 2€ passant de 59€ à 61€. On peut dire que la crise a impacté les habitudes de consommation des Français. Autre point important, 17 400 sites internet ont vu le jour en l’espace d’une année.

Des ventes en ligne de produits qui résistent à la crise 

Au cours des deux premiers confinements, les ventes de produits sur internet ont connu une belle dynamique. Mais cette hausse a été particulièrement soutenue lors du dernier trimestre. En effet, cette période a été marquée par la fermeture des enseignes et des rayons non-essentiels ce qui a eu pour conséquence l’envolée des ventes de novembre à décembre. Malgré ces mesures de restrictions, la période des fêtes de fin d’année a enregistré une hausse de 23% contrairement à l’année dernière avec des ventes de produits et services qui atteignent 25 milliards d’euros. Le e-commerce représente aujourd’hui 13,4% du commerce de détail contre 9,8% en 2019.

Boom des ventes en magasins physiques : hausse de 53% en un an

Les chiffres nous révèlent que les confinements ont accéléré les ventes de certains secteurs :

  • – Beauté / Santé  : 52% 
  • – Produits de Grande Consommation 42% (Nielsen) qui enregistrent les plus fortes croissances.
  • – Produits Techniques : 34%
  • – Mobilier/Décoration : +24% 

Lors du premier confinement du mois d’avril,  les ventes de produits de grande consommation ont connu une hausse de 86%. Les achats en ligne ont sauvé la mise à bon nombre de foyers français qui voulait à tout prix éviter de se rendre en magasins physiques pour s’approvisionner en denrées alimentaires.

Un dernier trimestre dynamique pour les ventes sur marketplaces

Dans son communiqué, la FEVAD explique que les ventes de produits grand public du panel iCE 100 (mesure de la croissance sur un échantillon constant d’une centaine de sites parmi les sites leaders) ont enregistré une croissance de 29,4% en 2020. Pour ce qui est des ventes sur mobile de l’iCM, qui cumulent à la fois la vente de produits et de voyages, elles ont été ralenties en 2020 par la baisse des ventes de type : billetterie, transport, voyage.

En 2019, elles enregistraient une hausse de 18% en 2019, contre 5% seulement en 2020. Ce résultat est la consèquence de la baisse des achats de voyages et de loisirs généralement réalisés sur mobile. Les sites de Voyage et Tourisme ont été fortement impactés par les restrictions de circulation mises en place. La période estivale a connu une légère reprise, cependant les nouvelles mesures de confinement de l’automne dernier ont une fois de plus déstabilisées le secteur qui rétrograde de -47% comparé à 2019.

De nouvelles habitudes de consommations apparaissent : Drive et Click & Collect

Nous avons vu combien les deux confinements ont propulsé les ventes de produits sur internet. Et les chiffres de la Fevad nous prouvent que les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les achats sur internet. La Fevad explique que « La fermeture des magasins et celle des rayons dits non-essentiels ont conduit à une forte augmentation des ventes au mois de novembre, mais cette hausse s’est poursuivie en décembre, en dépit de la réouverture des commerces physiques. La période de Noël (novembre-décembre) a connu une hausse de 23% par rapport à Noël 2019 et les ventes de produits et services ont atteint 25 milliards d’euros ».

Ce bilan reflète parfaitement l’évolution des comportements des consommateurs pendant la pandémie. Les mode de livraisons à domicile, du click & collect et du drive ont littéralement explosés.

Pour conclure, le Délégué général de la Fevad, Marc Lolivier, explique que : « l’année 2020, marquée par la crise sanitaire, a profondément bouleversé les habitudes d’achat de millions de Français. Les conditions inédites ont conduit ces derniers à s’organiser face aux restrictions de circulation et à la fermeture de nombreux commerces physiques. Internet leur a permis de continuer à s’alimenter, s’équiper, se former, se divertir tout en respectant les mesures de protection sanitaire en vigueur. Certaines de ces habitudes tendent à s’inscrire dans le temps et créent de nouvelles attentes parmi les consommateurs, comme celles d’avoir accès en ligne à leurs commerces de proximité par exemple ».

Vous êtes un candidat ou un recruteur dans le digital ?

Vous lisez actuellement l'article "Bilan e-commerce 2020 : 112 milliards d’euros de CA en croissance de 8,5%" publié sur le blog d'E-Works, site emploi spécialisé dans les métiers du web, du e-commerce & du digital. Plus de 30 000 talents et plus de 2 000 entreprises utilisent E-Works.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *